Le diagnostic

La mammographie

C’est l’examen de choix qui permet de dépister la maladie. La mammographie est recommandée tous les 2 ans entre 50 et 70 ans.

Elle peut être prescrite par votre médecin en cas d’antécédents de cancer du sein dans la famille, en cas de risque génétique ou si vous avez déjà été traitée pour un cancer du sein.

La mammographie ne permet pas le dépistage de tous les cancers, certaines lésions peuvent passer inaperçues.
L’échographie permet dans certains cas de compléter les données de la mammographie surtout chez les femmes jeunes.

Suite à l’analyse de vos clichés le radiologue va classer votre examen suivant les critères de L’American College Of Radiolgy :

  • ACR1 : mammographie normale
  • ACR2 : image mammographique d’aspect bénin. L’analyse de la glande montre une anomalie d’aspect bénin, calcification vasculaire bénigne, fibroadénome…ceci est rassurant et permet de répertorier les lésions en vue des mammographies futures
  • ACR 3 : Image mammographique probablement bénigne. L’anomalie est probablement bénigne mais nécessite un contrôle à quatre mois environ. Ceci pour s’assurer que l’image ne se soit pas modifié sur le second cliché.
  • ACR 4 : image mammographique suspecte. Les anomalies décrites sur la mammographie incite à une biopsie. Le diagnostic de cancer du sein ne peut être exclu.
  • ACR 5 : Image mammographique maligne. L’aspect des lésions correspond typiquement à celle d’un cancer du sein. La biopsie est indispensable et il faut consulter rapidement un spécialiste.

La microbiopsie

La microbiopsie peut être effectuée avec ou sans guidage échographie que selon que le nodule est ou non palpable. Elle peut être pratiquée par le gynécologue ou le radiologue.

Elle est souvent préparée par la pose d’un patch anesthésiant posé une heure environ avant l’examen. On complète par une anesthésie locale.

On positionne dans le nodule une aiguille qui va prélever automatiquement une carotte de tissu. Le prélèvement sera conservé dans du liquide biologique jusqu’au laboratoire ou aura lieu l’analyse.

Il arrive parfois que la biopsie ne permette pas d’obtenir les résultats recherchés : soit parce que la lésion est trop petite ou que le sein soit techniquement difficile à biopsier.

On peut alors être amené à pratiquer une biopsie chirurgicale au bloc opératoire, après repérage échograhique ou mammographique.

La macrobiopsie par mammotome

Cet examen est proposé en cas de foyer de microcalcifications visibles en mammographie mais sans nodule palpable ni anomalie visible en échographie.

On propose la macrobiopsie afin de savoir si les calcifications sont dues à des lésions bénignes ou malignes.

Cette technique permet de prélever des zones de tissues assez étendues et peut retirer dans certains cas l’ensemble des calcifications.  En cas de lésion bénigne elle peut éviter une intervention chirurgicale.

La patiente est allongée sur une table d’examen  qui permet d’immobiliser le sein dans  l’appareil. Le radiologue pratique une anesthésie locale et l’aiguille prélève différentes carottes dans la zone de calcifications.

Le radiologue fait une radio des biopsies pour vérifier que les calcifications s’y trouvent.

Les prélèvements sont adressés au laboratoire pour l’analyse.

On peut laisser en place un petit clip afin de repérer où était située la lésion.

En cas de lésion précancéreuse ou de cancer, ce repère permettra au chirurgien de compléter l’exérèse.

La biopsie chirurgicale

Elle peut s’avérer nécessaire que lorsque les autres techniques de biopsies sont impossibles.

Elle doit être pratiquée au bloc opératoire par un chirurgien. Elle peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale le plus souvent en ambulatoire ce qui vous évite de rester hospitalisée.

Le type d’anesthésie et d’hospitalisation sera décidé avec vous en fonction de vos possibilités et de vos souhaits.

Actualité

Contact

Vous pouvez contacter :

SOS SEIN

Tél. : 02 90 09 44 90

Du Lundi au Vendredi
9h00 à 18h30 sans interruption.

Ou utilisez notre formulaire

CHP Saint Grégoire

Livret d'accompagnement

L’équipe soignante du service a réalisé ce livret afin de garder le lien avec vous après votre sortie.

couverture_doc
En savoir plus